Immobilier, prêt, renégociation, pourquoi maintenant ?

13 déc 2016

Catégorie actualité immobilière

Selon une étude réalisée par le Crédit Logement, la baisse des taux s’est poursuivie en novembre, alors qu’une hausse était pourtant attendue.

 

Les taux d’emprunt (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1,31% en moyenne sur le mois de novembre, contre 1,33% en octobre. Cette baisse continue est extraordinaire.  Elle n’était pas prévue, mais les experts prévoient tout de même des taux en augmentation dès le premier trimestre 2017. C’est donc le bon moment pour emprunter, ou penser à renégocier son prêt immobilier !

 

Pourquoi acheter dans l’immobilier neuf maintenant ?

L’exceptionnelle baisse des taux d’emprunt couplée à certains dispositifs gouvernementaux font de cette fin d’année une période parfaite pour investir dans un bien immobilier.

  • Les investisseurs souhaitant mettre en location leur bien bénéficient de la loi PINEL (en vigueur jusqu’à fin 2017 seulement) qui leur permet d’obtenir jusqu’à 6000€ de réduction d’impôts par an, pendant 12 ans ;
  • Les primo accédants peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’un Prêt à Taux Zéro qui n’a jamais été aussi intéressant depuis sa création. En effet, le prêt accordé peut atteindre 40% du montant total du bien immobilier neuf, alors qu’il était compris entre 18 et 26% précédemment. Ce renforcement a eu lieu en 2016 et le dispositif est pour l’instant maintenu jusqu’à la fin de l’année 2017. Si un couple souhaite acheter dans un bien immobilier neuf à Toulouse, il pourra emprunter jusqu’à 75 600€ sans intérêt.
  • Toujours pour les primo accédants, et sous certaines conditions de ressources, le dispositif de location-accession permet l’acquisition d’un logement neuf avec un taux de TVA réduit à 5,5% (contre 20% habituellement). Il permet également, entre autres, de bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant 15 ans. Découvrez les programmes accessibles en location-accession à Toulouse ;
  • Enfin, dans l’immobilier neuf, les frais de notaire de représentent que 2 à 3% du prix de vente, alors qu’ils peuvent s’élever jusqu’à 8% dans l’ancien.

Tous ces avantages, à destination de profils différents, offrent de réelles opportunités aux futurs acquéreurs et un pouvoir d’achat supplémentaire à ne pas laisser passer

 

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ?

Les taux d’intérêts sont effectivement exceptionnellement et historiquement bas ces derniers mois. Comme vu plus haut, les taux se sont établis à 1,31% en moyenne en novembre 2016, contre près de 5% courant de l’année 2008 (qui n’est pas si éloignée !) et 3,22% sur la fin de l’année 2012. Bref, si vous avez contracté un prêt dans les précédentes années, il est fort à parier qu’une renégociation vous sera favorable.

Cette négociation peut se faire dans votre établissement financier actuel, mais vous pouvez également faire jouer la concurrence (nous parlons donc dans ce cas de rachat de prêt). Prévoyez un rendez-vous avec votre banquier afin de revoir le taux d’emprunt à la baisse. Selon le type de client que vous êtes (client ancien ou non, avec assurance habitation etc…) et en fonction des objectifs commerciaux fixés par la banque, votre banquier sera plus ou moins ouvert à cette négociation. Et s’il l’est, il vous proposera simplement un avenant à votre contrat existant, accompagnés de certains frais.

Cependant, vous pouvez vous faire racheter votre emprunt par un établissement concurrent : dans ce cas, il faudra prendre en compte des frais légèrement plus élevés qu’une simple renégociation. La concurrence actuelle pousse les banques à proposer des taux très attractifs, tentez donc tout de même votre chance car la plupart du temps, vous en sortez gagnant.

En prenant bien en compte les frais et pénalités dans votre calcul, vous pouvez tout de même réaliser de fortes économies en réduisant vos mensualités ou en diminuant la durée restante du prêt.

 

Sources :

http://www.creditlogement.fr/Observatoire.asp?arbo=322

Meilleurtaux.com 

Renseignez-vous